L’Hypersensibilité

 

Quelques caractéristiques d’un hypersensible

 

Bien évidemment, tout hypersensible a sa propre éducation, sa propre expérience et ses propres valeurs. Ainsi, il transporte avec lui son propre bagage de vie. De ce fait, cela l’invite à être et à penser différemment, comme tout être humain particulièrement sensible ou pas. Néanmoins, beaucoup de similitudes dans la manière de ressentir les choses existent. Leur fonctionnement reste identique.

Empathique

 

(facilement touché par l’humeur et l’émotion d’autrui avant même qu’on lui adresse la parole; capacité de détecter le sentiment que l’autre dissimule ou ressent. Nous sommes conscients des besoins d’autrui, alors que ce dernier n’a peut-être même pas conscience de son propre besoin). Caractéristique qui invite la personne à être particulièrement tolérant et patient.

S’investisse différemment dans les relations tant amicale qu’amoureuse, ainsi qu’aux relations sexuelles car les sensations sont plus fortement ressenties.


Intuitif


Consciencieux, perfectionniste (impossible de lâcher prise tant que sa tâche n’est pas terminée)
Fort sens de l’imagination, tendance à exagérer les faits
Très créatif, sens profond pour l’artistique


Déterminé


Se pose beaucoup de questions, grande capacité d’introspection
Capacité d’analyser ce qui l’entoure et d’en saisir les différentes facettes
A besoin de temps pour répondre et besoin d’un espace-temps pour la réflexion
Cauchemars récurrents, les émotions à l’intérieur du rêve sont vécus sans contrôle. Ainsi, les rêves sont vécus intensément et ils paraissent tellement vrai.


Insomnie; trop fatigué pour s’endormir

 

« Journée de travail intense, suivie d’un souper avec quelques amis, accompagné d’un verre ou deux d’alcool. Rires et discussions sont de la partie. Épuisée, je rentre pour me coucher mais impossible pour moi de dormir. Je garde les yeux grands ouverts. »

Curieux, aime découvrir


Rien ne lui échappe, même pas le plus petit détail, ce qui l’invite à instiguer

« Je vois une mouche sur la vitre qui tourne en rond désespérément alors que je suis dans un restaurant. »

Porte un intérêt particulier à la spiritualité et à la psychologie

« Si on pense à ne pas penser, nous savons que nous pensons. »

 

Émotions fortement ressenties et extériorisées, colère, joie, tristesse, peur, dégoût, amour et surprise

 

« Au travail, il m’arrive fréquemment de me cacher pour pleurer. »

 

Réactions violentes

 

« Je suppose que c’est une marque d’appréciation : mes collègues ont tendance à me faire une tape dans le dos pour me saluer. Ce geste m’est profondément insupportable par son effet de surprise, et en plus il m’est douloureux. Autant vous dire que je n’apprécie pas et que je réagis defaçon excessive tant dans la gestuelle que verbalement, réaction certainement incomprise par les tierces personnes »

 

Capacité de très grande concentration


Dans l’ennui est facilement distrait
Méfiant et prudent
Introverti (70%) ou extraverti (30%)
Solitaire
A la fois vulnérable et très fort
Submergé d’idées

Particulièrement sensible (les cinq sens)

 

  • aux bruits, aux sons ( machine à café, TV, radio, etc.),
  • aux odeurs (pollution, restaurants, excréments dans la rue, etc.),
  • aux lumières, aux couleurs (dans un magasin, au travail, coucher de soleil, etc.),
  • aux produits chimiques, au goût (nourriture),
  • au toucher (une tape dans le dos par surprise : insupportable),
  • ainsi qu’aux produits de nettoyage, à la foule (centre commercial, ville, etc.),
  • aux stimulants (caféine, alcool, drogue douce ou forte).

Plutôt hyperactif, un besoin constant de bouger


Manque de confiance en soi, de la difficulté à poser ses limites

 

« Je me sens mal-à-l’aise dans les lieux où se retrouvent les 80% des gens qui ne sont pas comme moi. »

 

Fort sentiment de culpabilité

 

« Je me remets tout le temps en question et je me culpabilise pour tout et même pour rien. »

Perd ses moyens lorsqu’il se sent observé
N’aime pas le commérage
N’aime pas les situations de stress


N’aime pas les stéréotypes

« Je ne suis pas les autres, je suis moi. »

A besoin de se retirer et d’avoir du calme
Doué dans son travail, souvent manque de reconnaissance


Ne supporte pas l’injustice et le manque de respect d’autrui

« Je m’entoure de gens qui respectent la nature, les animaux et surtout qui ont du respect pour eux-mêmes. Cependant, je vis des émotions très fortes face à l’injustice et à la souffrance (principalement animale. »

Manque de concentration

Extrêmement gentils, ils sont la proie :

  • aux manipulateurs, 3% de la population
  • aux groupes de copains à l’école
  • aux collègues sur le lieu de travail

Et vous?

 

« Oui je m’isole, non pas parce que je n’aime pas les gens, mais parce que je m’épuise au contact du monde, le bruit, la foule, les discussions trop longues, aussi parce que je préfère être seul(e) qu’entouré(e) de personnes qui ne vibrent pas sur les mêmes fréquences que moi.

Non, je ne dis pas qu’elles sont moins intéressantes, je n’ai nullement cette prétention. Je dis simplement que nous sommes différents. Nos sensibilités et ressentis n’atteignent pas les mêmes sommets.

Je dis aussi que plus je vieillis et plus je sais qui je suis, où je vais et ce que je veux et ce qui ne me correspond plus du tout. Je n’ai pas besoin d’avoir de la compagnie. Je ne me sens jamais seul(e), je me sens merveilleusement bien dans le silence. Et si je reçois du monde, c’est que l’envie est là et le plaisir aussi !

Bien souvent, mon calme, ma paix intérieure, mes ressources, mon lâcher prise, ma sérénité, je les puise dans ma bulle « chez moi » seul(e), ou dehors « en pleine nature » seul(e) encore et toujours. Je ne suis pas associal(e), je suis un(e) empathe sélectif(ve). Un empathe qui respecte ses ressentis et écoute son corps, son mental, son âme.

J’aime profondément les gens, les écouter, les conseiller et les aider… Mais après cela, mon « Moi » réclame une pause.

Alors si quelques personnes se reconnaissent, elles sauront que si l’on passe du temps avec quelqu’un, ce n’est nullement pour combler un vide, mais c’est que l’on en a envie… Vraiment »

La kinésiologie est une technique douce qui convient bien aux personnes hypersensibles car elle respecte leur nature profonde tout en les aidant à s’accepter telles qu’elles sont et à faire jaillir la petite étincelle qu’elles portent en elles.